CBD Test salivaire : Tout ce que vous devez savoir !

CBD Test Salivaire

De nombreuses questions gravitent autour du CBD et du test salivaire. En effet, bon nombre des consommateurs prennent le volant pour ne citer que cet exemple après avoir consommé du cannabidiol. Étant donné qu’il y a des traces de THC dans le cannabidiol, nous pourrions nous inquiéter. Mais vous allez voir que CBD et test salivaire ne riment pas forcément avec problèmes.

Table of Contents

Qu’est-ce qu’un test salivaire

Test salivaire

Ce terme vous évoque peut-être quelques choses. Vous l’avez peut-être entendu lors d’une conversation, dans une pub, un débat ou autre, sans totalement savoir ce que c’est. Un test salivaire est principalement utilisé par la police pour évaluer la positivité d’un individu à des drogues précises. Le test salivaire est très simple, rapide et efficace, il suffit de prélever un échantillon de salive sur l’individu à tester. Ensuite, l’échantillon est placé dans le réceptacle fait pour, si un changement de couleur est constaté, cela veut dire que le test est positive. Enfin, dans le cas d’un résultat positif, la couleur est comparée sur une grille pour évaluer la substance consommée par l’individu.

La différence entre cannabidiol et cannabis

Le cannabis est une plante composée d’une multitude de molécules appelé “cannabinoïdes” qui possèdent chacune des caractéristiques bien propres. La molécule qui nous intéresse est le tétrahydrocannabinol ou THC. Cette molécule est la substance active qui vous donnera des effets au niveau de votre cerveau. En effet, le THC agit directement sur le cerveau pour changer l’état du fumeur, on dit alors que celui-ci est défoncé.

Le cannabidiol se différencie du cannabis en possédant systématiquement un taux de THC inférieur à 0,2% qui, consommé à dose moyenne, ne mettra pas le consommateur dans un état de défonce.

Le consommateur garde tout de même des traces de THC dans le sang, ce qui peut être problématique en cas de test salivaire.

Est-ce que le CBD est détectable au test salivaire ?

Le cannabidiol est de plus en plus populaire chez les consommateurs. Celui-ci remplace petit à petit le cannabis. Cette plante possède énormément de bienfaits et conquis de plus en plus les rayons des magasins et les boutiques en ligne. Avec tout cet engouement, on se pose la question du test salivaire, avec du cbd dans le sang à très haute quantité, le contrôle est positif. En effet, le cannabidiol contient du thc, à petite dose mais suffisante pour être détectable en cas de test salivaire. 

Comment prouver qu’on a pris du CBD en cas de test salivaire positif ?

En cas de test salivaire positif suite à la consommation de CBD, il est possible de demander une prise de sang afin de justifier la présence de cannabidiol et  infime de THC dans votre sang. Attention, lors de cette opération , il faut être confiant. En effet, si vous aviez consommé d’autre produit stupéfiant ou de l’alcool, ceux-ci ressortiront sur les résultats d’analyse. Vous pourriez encourir une peine encore plus lourde.
Pour rappel le THC reste plus de 48h dans le sang, si vous avez consommé un joint même 24h avant le contrôle, c’est une très mauvaise idée de faire appel à la prise de sang.

CBD test salivaire, danger au volant ? 

Danger au volant

Mettons de côté le contrôle au test salivaire. Le CBD reste néanmoins dangereux au volant pour les non aguerris. Certes les effets de celui-ci sont moindre par rapport au cannabis, mais il en reste tout de même des effets similaires. Pour les novices, consommer par exemple un joint de cannabidiol juste avant de prendre le volant pourrait engendrer en partie une perte de la concentration et des facultés à réagir rapidement en cas de besoin.
Il est donc important de rappeler les dangers de la conduite sous cannabis et CBD. Anticiper et stopper la consommation de cannabidiol au moins 2h avant de conduire la voiture.

CBD test salivaire : Notre avis

Pour l’instant, il est impossible de séparer le cannabis du CBD lors d’un test salivaire. Il est possible de demander à effectuer une prise de sang, sous réserve d’être clean sur les autres stupéfiant ainsi que l’alcool. De plus, des démarches sont à faire pour recourir à cette solution, ce qui vous fait perdre énormément de temps.

Notre avis est de limiter un maximum la consommation de cannabidiol avant de prendre le volant, ne pas du tout en consommer 2h avant de prendre le volant. C’est très compliqué pour des conducteurs réguliers mais très important pour éviter de se mettre en danger sur la route.

5/5 - (2 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.